Le joli mois de mai

L’hiver qui vient de s’achever a été particulièrement rigoureux, avec des chutes de neige telles qu’il n’y en avait pas eu depuis que la ville tient le compte des quantités tombées, c’est-à-dire depuis 60 ans. Et qui dit fortes chutes de neige dit forcément beaucoup de journées nuageuses. Oui, ce fût un hiver pénible. Mais depuis la fin avril et l’éclosion des cerisiers, tout cela n’est plus qu’un mauvais souvenir. Place aux fleurs, aux températures douces et surtout, au soleil !

Ce sont donc les cerisiers qui ont donné le coup d’envoi du printemps. Comme chaque année, ils ont fleuri pour la Golden Week, ce qui est idéal pour un pique-nique entre amis ou une sortie en famille. Le lieu emblématique de Hakodate pour admirer les cerisiers est sans conteste l’ancienne forteresse Goryōkaku. On dit que son parc compte environ 1 600 cerisiers. De nombreuses personnes y font un pique-nique, souvent un barbecue, mais c’est au pied de la tour que se trouve la plus grande concentration de pique-niqueurs.

1 - Pique-nique - Goryokaku
Pique-nique sous les cerisiers, Goryōkaku
2 - Jingisukan
Le jingisukan, plat emblématique de Hokkaidō

 

3 - Douves - Goryokaku
Promenade en bateau pour admirer les cerisiers en fleur, Goryōkaku

 

4 - Mariage - Goryokaku
Pourquoi pas se marier sous les cerisiers ?

Autre lieu intéressant pour la contemplation des cerisiers en fleur, le parc Hakodate Kōen. Ici, ce sont surtout des familles qui viennent pique-niquer. Du haut de la petite butte qui surplombe le parc, on a une belle vue sur le mont Hakodate et sur la mer. Voir des cerisiers en fleur sur fond de mer est un joli spectacle.

5 - Hakodate koen - Mer
Au loin, l’océan…
6 - Hakodate koen - Entrée
Le parc Hakodate kōen
7 - Hakodate koen - Bâtiment
Architecture typique de Hakodate
8 - Hakodate koen - Stands
Il y a tout ce qu’il faut pour se restaurer sur place !

 

À la fin du mois de mai, c’est au tour des azalées, que l’on appelle ici tsustuji, de nous ravir de leurs belles couleurs. On peut en voir un peu partout dans la ville, mais le lieu idéal pour les admirer, c’est dans le parc situé au pied du volcan Esan.

9 - Azalées - Esan
Azalée, océan et au-delà, Aomori

Cette année, j’ai eu la surprise de découvrir qu’il y en avait pas mal le long de l’escalier qui mène au sanctuaire Hachiman-gū, dans le quartier Yachigashira.

10 - Azalées - Hachiman-gu
Des azalées de toutes les couleurs, Hachiman-gū
11 - Hachiman-gu
Le vert du mont Hakodate, le bleu infini du ciel…

Mais plus que toutes ces magnifiques fleurs, ce sont les couleurs du ciel et de la mer qui me touchent le plus en cette saison. En ville, depuis le pont Tomoe, il est possible d’admirer de magnifiques couchers de soleil sur la mer, avec en arrière-plan une chaîne de montagne dont les contours sont estompés par la lumière déclinante du jour.

13 - Ville la nuit
La nuit arrive sur le mont Hakodate

 

Mais pour un spectacle encore plus grandiose, il faut s’éloigner du centre-ville. En allant vers le mont Esan, il y a une petite halte routière qui offre un point de vue extraordinaire sur le volcan. La mer et le ciel offrent un superbe dégradé de bleu, renforcé par le vert de la partie herbeuse du volcan et le noir du sable. Du sable qui n’est pas noirci par quelque saleté que ce soit, mais par du fer. Que l’on soit petit ou grand, il est amusant de faire le test avec un aimant (magnet de frigo par exemple).

 

14 - Esan - T1
Le mont Esan vu de la plage
15 - Sable - Esan
Même texture que le sable, mais en noir

Après avoir admiré les azalées, je monte en général vers le cratère du volcan, mais cette année j’ai préféré en faire le tour pour aller voir le phare du cap Esan. Et là encore, la combinaison bleu du ciel, bleu de la mer et vert du cap était époustouflante de beauté.

16 - Phare Esan - T2
Le phare du cap Esan
17 - Arrière Esan
Encore du bleu et du vert… et une pointe de rose !

 

Près de là se trouve un endroit for intéressant, un onsen dans la mer. Il faut attendre que la mer se retire pour que l’eau chauffe grâce à celle qui s’écoule du volcan. Un petit panneau tout proche indique les meilleurs horaires pour en profiter. Il est bien sûr possible de s’y baigner en maillot de bain.

18 - Onsen naturel 0 Esan
Onsen dans la mer, Esan, Hakodate

Enfin, un bon mois de mai ne serait pas complet sans des activités permettant d’échanger avec des personnes formidables. Au début du mois, je suis allée à Esashi où se déroule chaque année le défilé des nouveaux mariés. Et à la fin du mois, ce fut la traditionnelle parade commémorant la bataille de Goryōkaku. J’ai la chance d’incarner chaque année le capitaine français Jules Brunet et cette année, la porte-drapeau de la France était l’adorable Maureen, des Philippines.

 

19 - Soldats
La belle Maureen et les soldats
20 - Hijikata
Avec celui qui incarne Hijikata Toshizō
21 - Matsumura-san
Matsumara-san, légende vivante d’Esashi ❤

Il m’arrive parfois d’envier celles et ceux qui habitent des endroits plus « représentatifs » du Japon, qui font plus « image traditionnelle », mais le mois de mai sait toujours me rappeler à quel point j’habite une belle, très belle région.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s