Jouer dehors à Onuma

Chaque fois que je vais à Onuma, peu importe la saison, je me sens toujours dépaysée. Alors que Hakodate est clairement tournée vers la mer, Onuma l’est vers la terre. Les activités, la nourriture et le comportement de ses habitants, plus réservés, sont très différents de Hakodate.

Petit veau de 2 jours seulement
Petit veau de 2 jours seulement

Onuma n’est pas une ville, plutôt un lieu qui se trouve à cheval sur les communes de Nanae, Mori et Shikabe, et qui comprend trois lacs, les lacs Onuma, Konuma et Junsainuma, et un volcan, le Mont Komagatake.

Vue sur les lacs Onuma et Konuma depuis Higureyama
Vue sur les lacs Onuma et Konuma depuis Higureyama

Peu importe la saison, je ne me lasse jamais de contempler le Mont Komagatake. Ce volcan actif, à l’origine d’une forme similaire à celle du Mont Fuji, doit sa forme actuelle particulière à une grande éruption qui s’est produite au 17e siècle.

Komagatake, été 2015
Komagatake, été 2015
Komagatake, février 2015
Komagatake, février 2015

Les lacs Onuma et Konuma ont d’ailleurs été formés suite à une autre éruption, il y a 50 000 ans. En effet, les pierres projetées lors de l’éruption ont endigué une rivière, entraînant la formation des lacs. Des pierres ont également été projetées lors de l’éruption du  17e siècle, et ont entraîné la formation d’un tsunami qui a tué près de 700 personnes. Quand on prend le bateau qui fait le tour du lac Onuma, ou simplement quand on se promène à pied dans le parc qui le borde, on peut voir de nombreux îlots recouverts d’arbres qui parsèment le lac. Ces îlots font en fait partie des pierres qui ont été projetées lors de l’éruption du 17e siècle.

Îlots sur le lac Onuma, été 2015
Îlots sur le lac Onuma, été 2015
Îlots sur le lac Onuma, été 2015
Îlots sur le lac Onuma, été 2015

En été
Nous sommes chanceux dans le sud de Hokkaido, car l’été, nous n’avons pas cette chaleur accablante qui écrase le reste du Japon. Il est donc très agréable de faire des activités extérieures, et à Onuma, faire le tour du lac en vélo est très sympa.

Mon joli vélo de location (1 000 yens la journée)
Mon joli vélo de location (1 000 yens la journée)

Plusieurs espaces sont aménagés pour garer son vélo, ce qui permet de faire de petites pauses tout en profitant de différentes vues sur le lac, et bien sûr sur le Mont Komagatake qui n’est jamais très loin.

Promenade des chiens au bord du lac
Promenade des chiens au bord du lac
Bateaux de pêche sur le lac
Bateaux de pêche sur le lac
Matériel de pêche
Matériel de pêche
Camping au bord du lac
Camping au bord du lac

Le petit Komagatake-jinja (sanctuaire) est proche du bord du lac. Il a été édifié en 1914 et était à l’origine un lieu où l’on priait pour que le volcan reste calme. L’un des chemins pour entamer l’ascension du mont se trouvant dans le sanctuaire, ce dernier est maintenant dédié à la sécurité des alpinistes. Le rocher qui se trouve sur le sol du Komagate-jinja aurait été projeté jusqu’ici lors de la grande éruption de 1640. Et si l’on passe à l’intérieur de ce rocher, il paraît que l’on peut se débarrasser de ses soucis…

Entrée du Komagatake Ninja
Entrée du Komagatake-jinja
Komagatake-jinja
Komagatake-jinja
Entrée de la pierre du sanctuaire
Entrée de la pierre du sanctuaire
Dans la pierre du sanctuaire
Dans la pierre du sanctuaire

En automne
Après l’été, le frais arrive très vite sur Hokkaido et les couleurs de l’automne sont évidemment plus précoces ici que dans le reste du Japon. Mais c’est aussi en septembre et octobre que le ciel revêt sa plus belle couleur.

Feuilles d’automne à Onuma, octobre 2015
Feuilles d’automne à Onuma, octobre 2015

En octobre dernier, une ascension du Mont Komagatake était organisée par le centre Onuma Seminar House, et même si je suis loin d’être une sportive, j’ai sauté sur l’occasion.

Objectif de l'ascension
Objectif : le sommet

Il faisait plutôt doux à notre point de départ, mais au fur et à mesure de l’ascension, on sentait qu’il faisait de plus en plus frais. Et une fois arrivés en haut, il faisait carrément froid, et nous avons été accueilli par quelques flocons de neige.

Pierres et cendres sur le Mont Komagatake
Pierres et cendres sur le Mont Komagatake
Plus que 200m !
Plus que 200m !
Je touche au but !
Je touche au but !
C'est fait !
C’est fait !

Comme je l’ai mentionné plus haut, je ne suis pas une sportive, et de plus, je suis une bonne fumeuse, mais l’ascension du Mont Komagatake se fait assez facilement. Des enfants faisaient aussi partie du groupe, et ils n’ont pas eu trop de mal à monter non plus.

Vue sur les lacs Onuma et Konuma depuis le Mont Komagatake
Vue sur les lacs Onuma et Konuma depuis le Mont Komagatake

En hiver
En hiver, le Mont Komagatake revêt son habit de neige, qui le fait paraître bien différent mais toujours aussi beau.

Le Mont Komagatake émergeant des nuages (février 2016)
Le Mont Komagatake émergeant des nuages (février 2016)

Une fois qu’il fait suffisamment froid, il est possible de marcher sur le lac Onuma et d’y pêcher aussi. Les poissons que l’on attrape ici sont des wakasagi, de tout petits poissons que les Japonais aiment consommer frits.

Marche sur le lac Onuma
Marche sur le lac Onuma
Du blanc à perte de vue !
Du blanc à perte de vue !
Préparatifs de pêche
Préparatifs de pêche
Des wakasagi
Des wakasagi

Comme vous pouvez le voir sur les photos, le lac est bien gelé en hiver ! Cependant, il possède aussi une partie qui ne gèle jamais, et qui sert de refuges aux cygnes et aux canards.

Le refuge des canards et des cygnes
Le refuge des canards et des cygnes
Cygnes sur le lac Onuma, février 2015
Cygnes sur le lac Onuma, février 2015

Printemps
Bizarrement, je ne suis jamais allée à Onuma au printemps. Il faut dire aussi que c’est une saison où il fait encore assez frais, et que je suis généralement occupée ailleurs avec la floraison des cerisiers à Hakodate. Mais ce printemps, j’irai peut-être visiter Onuma pour voir ce qu’il y a d’intéressant à faire là-bas à cette saison.

Conseils de prudence si vous allez à Onuma
La nature est très belle à Onuma, mais comme partout elle peut aussi être dangereuse. Si vous décidez de visiter le coin, voici quelques conseils de prudence à ne pas négliger :

  • S’il y a un tremblement de terre et que vous êtes près du Mont Komagatake, faites preuve de prudence. Le volcan est actif et instable. Ce conseil m’a été donné par un biologiste qui travaille sur les lacs, et sa façon de me dire qu’il se méfiait du Komagatake m’a marquée.
  • Ne vous aventurez pas dans des endroits boisés non fréquentés, car il y a des ours à Onuma.
  • Avant de marcher sur le lac en hiver, renseignez-vous sur les conditions de glace. Même s’il fait très froid depuis des semaines, la couche de glace à certains endroits peut être mince.
  • Prévoyez de quoi vous couvrir, car les températures peuvent rapidement baisser.
Publicités

10 réflexions sur “Jouer dehors à Onuma

    1. Merci pour ton commentaire ! Onuma est sympa en été, il ne fait pas trop chaud et ça fait du bien de profiter de la verdure. Mais j’aime beaucoup l’hiver aussi, d’ailleurs j’y retourne dimanche prochain pour un éco-tour.
      PS = le design est un truc wordpress gratuit, je ne peux pas faire mieux avec mon niveau web… (qui est de zéro). 🙂

  1. Ping : Se sentir chez soi à Esashi – Le Japon de Paméla

  2. Ping : Bilan 2016 : du beau et du moche – Le Japon de Paméla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s