Matsumae, la petite Kyoto du nord

Château de Mastumae et sakura
Château de Mastumae et sakura

Située à un peu plus de 2h de route d’Hakodate, Matsumae est la seule ville de l’île d’Hokkaido à posséder un château. Nous avons décidé de visiter cette ville au moment de son « Sakura matsuri », festival des cerisiers en fleur. Ce dernier ayant lieu en pleine « Golden Week » (semaine de fin avril-début mai comportant une succession de jours fériés), autant vous dire que les Japonais s’y sont pressés en masse.

Deux itinéraires permettent de se rendre à Matsumae depuis Hakodate : la route 228 qui longe la mer au sud-ouest, ou la route 227 au nord-ouest qui traverse les montagnes jusqu’à Esashi, et qui devient route 228 en redescendant vers le sud.

Nous avons choisi le premier itinéraire pour l’aller, et le second pour le retour. Certaines parties de la route 228 qui longent la mer nous ont offert des paysages époustouflants de vagues furieuses s’écrasant sur les rochers. Le bleu de la mer, le blanc de l’écume et le noir des rochers présentaient une palette de couleurs qui n’auraient pas déplu à un impressionniste. Malheureusement, nous ne nous sommes pas arrêtés pour prendre des photos… J’ai par contre pris quelques photos des paysages de montagne par lesquels nous sommes passés.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE

Sur la route, nous nous sommes arrêtés sur une aire de repos un peu particulière, à Shiriuchi. En effet, bien que l’on soit encore le matin, des vendeurs en plein air y proposaient… des fruits de mer ! Certaines personnes n’hésitaient d’ailleurs pas à se faire griller des huîtres sur le barbecue en s’enfilant une petite bière. Le tout sur la musique de Kitajima Saburo, enfant du pays et célèbre chanteur de enka.

Grillade d'huîtres sur le barbecue
Grillade d’huîtres sur le barbecue

Arrivés à Matsumae, nous nous dirigeons d’abord vers son château. Construit en 1854 pour remplacer l’ancien château de Fukuyama, il fut détruit par un incendie en 1949 et reconstruit en 1960. L’intérieur du château ne présente pas d’intérêt particulier, probablement par manque d’argent pour sa mise en valeur, mais le parc qui l’entoure est splendide, surtout à cette époque de l’année. En effet, 10 000 cerisiers répartis en 250 espèces y sont en fleur !

Cerisier en fleur à Mastumae
Cerisier en fleur à Mastumae
Château de Mastumae
Château de Mastumae
Château de Mastumae
Château de Mastumae
Château de Mastumae
Château de Mastumae
Espèces de cerisiers actuellement en fleurs à Mastumae
Espèces de cerisiers actuellement en fleurs à Mastumae

Si vous venez à cette époque, n’oubliez pas d’apporter une couverture pour vous installer sous l’un de ces cerisiers, et y déguster l’un des nombreux plats proposés à la vente.

Exif_JPEG_PICTURE

Non loin du château se trouve un joli petit sanctuaire shinto, le sanctuaire de Matsumae, qui vaut le détour notamment pour le prunier qui se trouve juste à côté. L’originalité de cet arbre est de produire à la fois des fleurs roses et des fleurs blanches, alors que normalement c’est l’un ou l’autre mais pas les deux !

Mastumae jinja
Mastumae jinja
Prunier aux fleurs de deux couleurs différentes
Prunier aux fleurs de deux couleurs différentes
En route vers le village d'Edo
En route vers le village d’Edo
O-mikoshi
O-mikoshi

Nous avons ensuite poursuivi notre marche vers le nord, pour arriver à la reproduction d’un village de l’époque d’Edo (1603-1868). S’il n’est pas possible de toucher les objets exposés, il est possible d’entrer dans les différentes maisons du village : celle du marchand, celle du coiffeur, celle du pêcheur, l’auberge, le poste de police, etc. L’expérience est amusante, à condition de se munir de chaussures faciles à enlever et à remettre.

Intérieur de la maison du marchand
Intérieur de la maison du marchand
Intérieur de l'auberge
Intérieur de l’auberge

Exif_JPEG_PICTURE

Intérieur de l'auberge
Intérieur de l’auberge
Les coiffures à la mode...
Les coiffures à la mode…
Geta d'hiver
Geta d’hiver
Manteau d'hiver et raquettes
Manteau d’hiver et raquettes
Outils du pêcheur
Outils du pêcheur
Intérieur de la maison du pêcheur
Intérieur de la maison du pêcheur

Sur la route du retour vers Hakodate, nous avons fait une petite pause à Esashi, pour observer la mer. Une bien jolie vision, pour clore cette journée déjà bien riche en beaux souvenirs.

Soleil sur la mer, à Esashi
Soleil sur la mer, à Esashi
Publicités

2 réflexions sur “Matsumae, la petite Kyoto du nord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s