Arrivée et installation au Japon

 

Après un voyage de plus de 24h, mon mari et moi sommes arrivés à Tokyo avec quatre valises, notre chatte Momo et un sabre (oui, un sabre !). Je reviendrai dans un autre article sur le processus pour amener son chat au Japon et le voyage en avion avec un chat, mais je peux déjà vous dire que tout s’est déjà très bien passé.

Cet arrêt d’un jour et deux nuits dans la capitale japonaise a été l’occasion pour moi de faire une pause salvatrice et de visiter deux endroits que je n’avais pas vu lors de mon premier voyage au Japon : les abords du palais impérial et le sanctuaire Meiji, aussi connu sous le nom de Meiji jingû. Ce dernier, situé aux abords du quartier branché d’Harajuku, se trouve au cœur d’un immense parc boisé. En le visitant, on oublie bien rapidement que l’on est dans l’une des plus grandes villes du monde.

Vue sur le Palais impérial, Tokyo
Vue sur le Palais impérial, Tokyo
Meiji jingû, Tokyo
Meiji jingû, Tokyo
Meiji jingû, Tokyo
Meiji jingû, Tokyo

Après cette courte escale tokyoïte, nous avons repris l’avion en direction d’Hokkaidô. Changement de paysage et retour à un climat que nous connaissons bien avec des chutes de neige quasi-quotidiennes.

Vue sur la ville depuis le Mont Hakodate
Vue sur la ville depuis le Mont Hakodate
Rue enneigée, Hakodate
Rue enneigée, Hakodate

Lors de notre arrivée à Hakodate, ville située au sud de l’île d’Hokkaidô, nous avons séjourné dans un hôtel qui comportait un cabanon annexe aménagé pour accueillir les animaux de compagnie. Nous avions déjà trouvé un appartement avant notre départ du Canada, mais nous devions encore acheter des meubles pour pouvoir l’habiter, ce qui nous a pris environ une semaine, et beaucoup de temps et d’énergie.

Nous avons mis un peu de temps à nous habituer à notre nouvel appartement. Celui-ci est en effet beaucoup plus petit que celui que nous avions au Canada, et surtout il y faisait terriblement froid à notre arrivée ! En plus de cette adaptation à notre nouvelle habitation, il a fallu nous habituer à notre nouvel environnement général. Au début, comme nous passions nos journées à faire des achats ou à remplir diverses formalités administratives, l’amusement n’était pas vraiment au rendez-vous.

Mais depuis quelques jours, notre rythme de vie commence à se stabiliser, et les beaux jours ont fait leur apparition, ce qui m’a permis de visiter un peu notre nouvelle ville. Si les températures ne sont bien sûr pas aussi élevées qu’à Tôkyô, elles n’en restent pas moins beaucoup plus clémentes que celles auxquelles nous étions habituées au Canada.

Vue depuis le port, Hakodate
Vue depuis le port, Hakodate
Parc du Goryokaku, Hakodate
Parc du Goryokaku, Hakodate

D’un point de vue « social », j’ai commencé à fréquenter un café communautaire situé proche de chez nous. La patronne, Tomomi, est une incorrigible bavarde, énergique et toujours de bonne humeur. Grâce à sa gentillesse, j’ai pu faire quelques connaissances et je me sens bien dans son café, même si je suis de nature timide.

Avril étant le mois de la rentrée au scolaire au Japon, mon mari va bientôt commencer son travail. De mon côté, je vais débuter des cours de japonais donnés dans un centre communautaire, au prix ridicule de 1 000 yens par trimestre, soit environ 7 euros ! J’ai également entamé les démarches pour devenir membre de l’Association franco-japonaise de Hakodate. J’en serai d’ailleurs la seule membre française.

Côté professionnel, je ne vois pas vraiment pour le moment ce que je vais pouvoir faire. Il semblerait qu’il n’y ait pas beaucoup d’emploi ici, même pour les Japonais. Des petits boulots, oui, mais rien de plus. Je suis titulaire d’un DAEFLE (Diplôme d’aptitude à l’enseignement du français langue étrangère), diplôme de l’Alliance française, mais je ne sais pas si les cours de français intéressent beaucoup de personnes ici. Quoi qu’il en soit, je ne me mets pas trop de pression pour l’instant. Je vais consacrer mon temps à améliorer mon japonais et à faire des contacts, et je verrai bien ce que je peux trouver.

L’installation au Japon se passe donc en douceur, et j’ai bien l’intention de profiter de ma nouvelle vie !

Publicités

2 réflexions sur “Arrivée et installation au Japon

  1. Pierre

    Bonjour Paméla,

    C’est vraiment super tout ce que tu vis en ce moment et c’est tellement sympa de ta part de nous faire partager tes découvertes,…

    Presque un an que le blog existe, félicitation! Tu m’as donné le goût de la littérature japonaise, d’ailleurs actuellement je lis « Kitchen » de Banana Yoshimoto, un auteur que tu m’avais vivement conseillé à l’époque sur le forum Tomachi 🙂

    J’ai répondu à la petite enquête, je pense que c’est une très bonne chose de se concentrer sur les sujets qui ont le plus de succès.

    Récemment, j’ai regardé « A Scene at the Sea » de Takeshi Kitano. J’ai réellement adoré ce film, il est calme, reposant et l’histoire est clairement touchante. Si tu ne l’as pas encore vu, je te le conseille 🙂

    A bientôt,
    Pierre

    1. Bonjour Pierre,

      Merci pour ton commentaire, comme toujours très gentil ! Ça me fait plaisir de te lire et de savoir que j’ai pu t’aider à découvrir quelques livres. Je n’ai pas vu « A Scene at the Sea » mais tu me donnes vraiment envie de le regarder. Je n’ai pas une bonne culture cinématographique, il va falloir que ça change.

      Merci énormément d’avoir participé au sondage, ça m’aide beaucoup !

      À bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s