La préfecture de Shimane, ça vaut le détour !

Pour mon troisième récit de voyage au Japon, j’ai décidé de vous emmener dans la préfecture de Shimane. Vous vous demandez peut-être où c’est et c’est bien normal, car il s’agit d’un lieu plutôt hors des circuits touristiques habituels. Shimane est située au sud-ouest du Japon, et fait face à la Mer du Japon. C’est une province rurale, idéale pour découvrir la campagne japonaise. Nous avons visité la partie nord de la province, en circulant d’est en ouest, et notre périple nous a conduit de Matsue à Oda.

Notre itinéraire à Shimane
Notre itinéraire à Shimane

Le château de Matsue

Château de Matsue
Château de Matsue

Matsue, chef-lieu de la préfecture de Shimane, accueille l’un des douze châteaux japonais qui conservent encore leur donjon d’origine. Ce château culmine à 30m de hauteur et compte 6 étages, même si d’extérieur on n’en compte que 5. Ses murs extérieurs sont principalement noirs et à l’intérieur, on peut flâner parmi les différents objets exposés, armures, katanas, etc. L’architecture intérieure est également intéressante, comme ces trous par lesquels les habitants du château pouvaient lancer des pierres sur leurs assiégeurs. Mais ce que j’ai le plus apprécié de ce château, c’est l’élégance du bois présent à l’intérieur, et notamment celui des escaliers, qui sont en paulownia. Ce bois étant léger, il était facile de remonter les escaliers en cas de siège.

Vue du château de Matsue
Vue du château de Matsue

En 1638, Matsudaira Naomasa, petit-fils de Tokugawa Ieyasu, devint seigneur de ce château dont la construction avait été achevée en 1611. Le clan Matsudaira régna sur le château jusqu’à la restauration de Meiji. On retrouve trace de ce règne dans le célèbre blason (en japonais kamon, 家紋) des Matsudaira/Tokugawa, notamment présent dans le sanctuaire Matsue qui se trouve proche du château.

Sanctuaire Matsue
Sanctuaire Matsue

Le grand sanctuaire d’Izumo

Après la visite du château de Matsue, nous continuons notre route vers l’ouest et nous arrêtons à Izumo, siège du célèbre sanctuaire. En route vers ce sanctuaire, appelé en japonais Izumo-taisha (出雲大社), notre chemin croise celui de l’ancienne gare Taisha. Cette gare, construite en 1924, a cessé d’être active en 1990. L’architecture du bâtiment rappelle celle des sanctuaires shinto et vaut bien un petit détour. Nous reprenons la route et passons sous un grand portique blanc annonçant que nous approchons des terres du sanctuaire.

Torii - Izumo
Torii – Izumo

Le grand sanctuaire d’Izumo est considéré comme l’un des plus anciens et l’un des plus populaires sanctuaires shinto. La légende veut que toutes les divinités shinto se réunissent dans ce sanctuaire au mois d’octobre, qui est alors appelé kamiarizuki (神在月), le mois où les dieux sont présents, dans la région d’Izumo, tandis qu’il est appelé kannazuki (神無月), le mois sans dieux, dans le reste du Japon.

Le sanctuaire est dédié au kami Ōkuninushi, dont on peut admirer une représentation en bronze dans l’allée qui mène aux bâtiments du sanctuaire.

Allée dans le grand sanctuaire d'Izumo
Allée dans le grand sanctuaire d’Izumo

Le bâtiment principal du sanctuaire, honden (本殿), est bâti dans le style appelé taisha-zukuri (大社造), style architectural le plus ancien des sanctuaires shinto.

Le kaguraden (神楽殿), bâtiment où avait traditionnellement lieu les danses offertes aux dieux, arbore le plus imposant shimenawa (注連縄) du Japon : d’une longueur de 13,5m, cette corde tressée en paille de riz pèse environ 5 tonnes !

Kaguraden, Izumo-taisha
Kaguraden, Izumo-taisha

La mine d’argent d’Iwami

Pour notre dernier jour dans la préfecture de Shimane, nous avons choisi de visiter une ancienne mine d’argent, située sur le territoire de la ville d’Ōda. Le Japon est réputé pour disposer de peu de ressources naturelles; pourtant, au 17e siècle, un tiers de la production mondiale d’argent provenait du Japon, et essentiellement de la mine d’Iwami (en japonais, Iwami-ginzan, 石見銀山). Le site est très grand et un véhicule est nécessaire pour visiter les différents districts qui le composent. Si vous disposez de peu de temps, concentrez-vous sur le district d’Ōmori, le cœur du site.

Iwami-ginzan
Iwami-ginzan

Il n’est pas possible de rejoindre le district d’Ōmori en voiture, et il vous faudra laisser votre véhicule sur le parking pour prendre un bus qui vous déposera près du parc Ginzan (ginzan-kōen, 銀山公園). Là, deux options s’offrent à vous pour aller au puits de mine Ryugenji Mabu : vous pouvez poursuivre votre chemin à pied ou louer un vélo qu’il vous faudra de toute façon laisser plusieurs centaines de mètres avant le puits (le parking à vélo se situe après le temps Seisui-ji). Quelle que soit l’option choisie, n’hésitez pas à regarder les différents temples et sanctuaires qui bordent la route de part et d’autre.

Le puits de mine Ryugenji mesure 273m de long et est le seul puits du site ouvert aux visiteurs. Son entrée est marquée par une stèle de pierre.

Entrée du Ryugenji Mabu, Iwami-ginzan
Entrée du Ryugenji Mabu, Iwami-ginzan

En redescendant, pensez à visiter le temple Rakan-ji qui se trouve près de la boutique de location vélos. Face à ce temps, un pont de pierre nous amène dans ce que l’on appelle un gohyakurakan (五百羅漢), un regroupement de 500 statues bouddhiques. Les statues sont ici réparties dans deux grottes différentes et chacune arbore une expression faciale que l’on dit unique.

Si vous continuez votre chemin vers le nord, vous pourrez profiter d’une balade agréable parmi les rues d’Ōmori, dans lesquelles vous trouverez des maisons habitées, des magasins, des restaurants, mais aussi de nombreuses résidences et bâtiments historiques.

Rue d'Ōmori
Rue d’Ōmori
Une maison d'Ōmori
Une maison d’Ōmori

Comme vous le voyez, la préfecture de Shimane a beaucoup à offrir. J’espère vous avoir donner l’envie de la visiter et si vous y allez, j’espère que vous serez aussi charmé que je l’ai été.

Pour plus d’info (en anglais seulement) : http://visitshimane.com/

Publicités

5 réflexions sur “La préfecture de Shimane, ça vaut le détour !

    1. Bonjour tetoy et merci pour ton commentaire !

      Le kaguraden est effectivement impressionnant et on se sent tout petits sous son shimenawa.

      Quant au site de la mine, c’est un endroit magnifique, en pleine nature et tellement tranquille !

      1. tetoy

        Il y a tellement d’endroit à visiter et découvrir… On a comme projet de faire un voyage au Japon avec mon mari, mais dur d’organiser tout ça… On ne sait pas par où commencer XD Ah et ça y est le yotsuba 12 est sorti en France 😀

      2. C’est toujours difficile d’organiser un premier voyage, on a peur de manquer quelque chose, on ne sait pas comment évaluer le temps à passer dans chaque ville, etc. Pour moi, les incontournables d’un premier voyage sont Tokyo, Kyoto, Hiroshima et l’île de Miyajima et, selon le temps et/ou le budget, une autre ville de taille moyenne mais riche historiquement. Pour t’aider dans ta préparation, je te conseille de consulter ce site : http://www.kanpai.fr/

        Et merci pour l’info sur Yotsuba 🙂 L’as-tu acheté ?

      3. tetoy

        Oui je connais pour le site. C’est vrai qu’il y a énormément d’informations.
        Et pour Yotsuba, il est sur ma table de nuit prêt à être dévoré !!! Mais je n’arrive pas à avoir le temps de lire avec mon deuxième enfant tout neuf tout frais XD Mais ça ne saurait tarder !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s