Vent et vagues (風濤) d’Inoue Yasushi (井上靖)

Si comme moi vous aimez les romans historiques, ne passez pas à côté de « Vent et vagues ». Le talent de conteur d’Inoue, associé à la précision et à la richesse des informations historiques, nous offre avec ce livre un modèle du genre, émouvant, qui nous porte à réfléchir, le tout sans jamais nous ennuyer.

L’auteur japonais s’intéresse ici à une partie de l’histoire asiatique du 13ème siècle, les tentatives de conquête du Japon par les Mongols, alors maîtres d’une bonne partie du continent.

Pour la Corée, pays vaincu par les troupes de l’empire mongol, coincé entre le continent et l’archipel, ces tentatives de conquête sont avant tout synonymes de lourd tribut à payer. En effet, le grand Khan Kubilai et son cruel alter ego Hong Tagu, insensibles à l’état d’indigence dans lequel 30 années de guerre ont plongé la Corée, vont demander à celle-ci de participer à l’invasion du Japon en fournissant bateaux, hommes et ravitaillement. Deux rois et deux premiers ministres se succèderont, tentant, chacun à leur manière et malgré les intrigues de cour, d’alléger le fardeau pesant sur la Corée.

Vent et vagues

Une phrase, prononcée dans le roman par le premier ministre Yi Jang-yong m’a particulièrement marquée, car je trouve qu’elle résonne tristement avec la situation actuelle de la Corée : « Même si nous devions perdre la moitié de nos territoires, ou même les deux tiers, tant qu’il restera une parcelle de terre portant le nom de Koryo, l’espoir subsistera de voir un jour ces terres à nouveau réunies et le royaume de Koryo intégralement reconstitué. » (page 97, édition Picquier poche).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s