Recette du tonkatsu

Je ne suis pas très bonne en cuisine, mais je suis quand même capable de réussir certaines recettes très simples. Préparer du tonkatsu, ce n’est pas si difficile que cela, et je vais vous le prouver pas à pas. Si j’y arrive, vous allez y arriver, croyez-moi !

Ingrédients pour 2 personnes

Des côtes de porc désossées (1 par personne en cas de gros morceaux, sinon 2)
De la farine
Un oeuf
Du panko (chapelure japonaise)
Sel et poivre
Sauce tonkatsu*
Mayonnaise
Chou Savoie
De l’huile (pour la friture)

Préparation

Étape 1 : Préparation du chou

1) Enlevez deux feuilles au chou, coupez les bords pas beaux, et coupez chaque feuille en deux dans le sens de la longueur. Empilez les quatre morceaux ainsi obtenus et émincez-les.

2) Mettez le chou émincé dans un récipient rempli d’eau froide et déposez ensuite au frigo (pour que le chou devienne plus dur).

Étape 2 : Préparation de la viande

1) Disposez les côtes de porc sur une assiette et, avec la pointe de votre couteau, faites de légères incisions en forme de croisillons sur chaque face, puis incisez légèrement tout le tour de votre côte de porc.

2) Salez et poivrez les côtes de porc des deux côtés. Mettez de la farine dans une assiette creuse, battez un œuf dans une autre assiette creuse et enfin mettez du panko dans une troisième assiette creuse. Disposez les assiettes dans cet ordre : farine – œuf – panko. Farine – œuf – panko doit devenir un mantra quand vous cuisinez du tonkatsu.

3) Plongez la première côte de porc dans la farine. Elle doit être entièrement couverte d’une fine couche de farine.

4) Plongez la côte de porc farinée dans l’œuf battu.

5) Secouez la côte de porc couverte d’œuf battu pour éviter que de gros résidus baveux reste collés à la viande et plongez-la dans la dernière assiette, celle du panko. Couvrez la côte de porc de panko des deux côtés.

6) Secouez la côte de porc pour faire tomber le panko superflu et déposez-la sur une nouvelle assiette.

Recommencez les étapes 3 à 6 pour chaque côte de porc. Attention ! Quand vous avez fini, ne jetez pas le panko qui reste.

Étape 3 : La cuisson

1) Mettez de l’huile dans un grand wok et chauffez-la jusqu’à 175°C/180°C. Quand vous voyez sur votre thermomètre de cuisson que l’huile approche de cette température, jetez une pincée du panko restant dans l’huile. Si les morceaux restent à la surface, c’est que votre huile est bien chaude.

2) Quand l’huile est chaude, plongez-y vos côtes de porc panée. Vérifiez constamment la température. Votre viande doit flotter à la surface, si elle coule au fond du wok, c’est que votre huile n’est pas assez chaude.

3) Laissez la viande frire quelques minutes, jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée. Cela prend environ 5 minutes pour mes petites côtes de porc vraiment pas épaisses, mais ce sera à vous de juger du temps nécessaire selon l’épaisseur de viande que vous aurez. Le porc doit être bien cuit mais pas trop sec. Quand cela vous semble cuit, ôtez la viande du wok et laissez-la quelques minutes sur une assiette couverte d’essuie-tout (pour ôter le gras).

Étape 4 : La disposition

1) Mettre les côtes de porc sur une planche à découper, couper chacune au milieu puis couper des petits morceaux.

2) Sortez le chou émincé du frigo, égouttez-le et disposez-le sur les assiettes. Ajouter le tonkatsu tranché dans les assiettes.

 Étape 5 : Le repas !

Selon votre goût, ajoutez de la sauce tonkatsu* sur votre viande et de la mayonnaise sur votre chou. Vous pouvez aussi manger votre viande avec de la moutarde ou arrosée de jus de citron. En accompagnement, du riz blanc japonais.

Le tonkatsu est délicieux avec une bière bien fraîche, blonde ou blanche.

Bon appétit !

* Pour ceux qui n’habitent pas dans une grande ville où l’on peut trouver des ingrédients japonais (ici, on a besoin de sauce tonkatsu, de panko et éventuellement de mayonnaise Kewpie), sachez que de plus en plus d’épiceries livrent partout en France métropolitaine. Je n’en conseille aucune car je ne les ai jamais essayées, donc renseignez-vous bien avant de commander et surtout comparez les prix.

Il est également possible de faire soi-même sa sauce tonkatsu, en mélangeant du ketchup et de la sauce worcestershire (1 cuillère de ketchup pour 1 cuillère de sauce worcestershire) et en y ajoutant un peu de moutarde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s